De l’art de faire du jeu vid√©o22 mars 2011

Dans la cat√©gorie des d√©bats condamn√©s √† persister pour l’√©ternit√© sans aboutir au moindre accord, je pense que celui qui concerne la qualit√© artistique du jeu vid√©o est plut√īt bien positionn√©. En effet, depuis que je m’int√©resse de plus pr√®s √† la conception de jeux vid√©o – ce qui, finalement, est assez r√©cent – je vois sans cesse cette √©ternelle question revenir sur le tapis et agiter les foules. Loin de pr√©tendre apporter une quelconque r√©ponse √† ce questionnement, je vais malgr√© tout tenter d’exposer – bri√®vement – ma vision personnelle.

De l’art ou du cochon?

En r√©alit√©, le principal probl√®me de ce d√©bat n’est pas de savoir si oui ou non le jeu vid√©o est un art, mais plut√īt de d√©finir cette notion avec des crit√®res pr√©cis. Et c’est d’ailleurs ce qui condamne le d√©bat, puisque personne n’a la m√™me vision de l’art. Pour ma part, j’envisage deux conceptions de ce mot. La premi√®re englobe tout ce qui est cr√©√©, travaill√© ou modifi√© par l’homme et qui devient donc artificiel. De ce point de vue, le jeu vid√©o est bien entendu un art, au m√™me titre que la fabrication de pneus ou la mise en boite des petits suisses.

Braid

R√©cup√©rer quelques facettes d'autres formes d'art bien √©tablies, saupoudrer d'un zeste d'onirisme et de sentiments, est-ce suffisant pour √™tre qualifi√© d'Ňďuvre d'art? (Image: Braid)

Cependant, c’est la deuxi√®me d√©finition qui pose probl√®me. Cette notion plus abstraite, qui regroupe les sept principaux moyens d’expression culturels, est souvent discut√©e. Je ne me risquerais pas √† en exposer les principales th√©ories aujourd’hui, ce qui serait une perte de temps tant la notion est vague. Quoi qu’il en soit, de mon point de vue, une v√©ritable Ňďuvre d’art se doit d’√™tre motiv√©e par un d√©sir r√©el de l’artiste de transmettre √† son public un sentiment ou un message, qui doit amener le spectateur √† percevoir un fragment de r√©alit√© sous un angle diff√©rent ou ressentir la sensibilit√© de l’artiste √† travers les sentiments v√©hicul√©s par son Ňďuvre.

Pourquoi joue-t-on?

La question √† se poser ensuite est extr√™mement simple: pourquoi joue-t-on? L√† encore, les r√©ponses divergent et chacun a bien entendu sa propre motivation. Cependant, je pense ne pas me tromper en affirmant que la grande majorit√© des joueurs – dont je fais partie – ne recherche que le plaisir pur et simple. Le jeu vid√©o est avant tout un divertissement que l’on pratique avec plus ou moins d’assiduit√© dans le but de se faire plaisir, d’√©prouver ses capacit√©s de d√©duction ou tout simplement d’entrer en comp√©tition avec d’autres personnes. Mais lorsqu’on sort d’une partie de jeu vid√©o, dans combien de cas peut-on dire qu’on a remis en causes certaines de nos conceptions du monde qui nous entoure – aussi infimes soient-elles – ou qu’on a √©t√© pris d’une vive √©motion, bien au del√† de celles li√©es au simple plaisir dudivertissement?

Le plaisir avant tout!

En bref, je pense que la principale vocation du jeu vid√©o est purement et simplement de divertir et qu’il serait souhaitable qu’il en reste ainsi, m√™me si les initiatives plus exp√©rimentales restent bien s√Ľr √† encourager. Effectivement, je ne nie pas que certains jeux sont le fruit d’une d√©marche plus exp√©rimentale qui m√©rite la qualification d’artistique, mais ils ne sont pour moi qu’une tr√®s petite minorit√© bien loin de repr√©senter le gros de l’industrie et restent g√©n√©ralement – et malheureusement – bien obscurs.

Quoi qu’il en soit, personnellement, c’est cet aspect de pur divertissement qui m’a toujours plu et attir√© dans le monde du jeu et c’est ce que je souhaite continuer √† faire dans les ann√©es √† venir. Se faire plaisir et donner du plaisir, sans gaspiller son temps √† revendiquer une potentielle reconnaissance en tant qu’artiste pour flatter son ego, telle est pour moi la simple vocation du jeu vid√©o!

Devoir de socialisation22 octobre 2010

Nous sommes tous soumis √† une constitution qui nous permet de jouir de certains droits et nous impose certains devoirs, c’est un fait incontestable. Cependant, j’ai l’impression que, dans notre soci√©t√© moderne, nous sommes √©galement contraints √† des devoirs in√©dits et implicites qu’on peut nous reprocher de ne pas honorer, sans qu’ils soient inscrits dans aucun document officiel. Et parmi ces devoirs fant√īmes, le plus important semble √™tre le devoir … de socialisation!

Social

Cela fait d√©j√† plusieurs ann√©es que j’observe √† chaque rentr√©e un ph√©nom√®ne des plus int√©ressant. D√®s le premier jour de cours, et parfois m√™me avant, j’ai l’impression d’√™tre plong√© dans un vaste club de rencontres o√Ļ chacun cherche √† trouver au plus vite des personnes avec qui tisser des liens, comme si leur existence ou leur image (ce qui a tendance √† revenir au m√™me dans notre soci√©t√© gouvern√©e par l’apparence) en d√©pendait! On dirait qu’il leur faut imp√©rativement trouver quelqu’un avec qui manger le jour-m√™me, sous peine de passer pour un alien d√©c√©r√©br√© et sociopathe. Ce qui m’arrive chaque ann√©e, bien entendu.

Notez que je n’ai rien contre le fait de tisser des liens avec ses coll√®gues, qui est une attitude parfaitement normale, logique et indispensable. Je m’√©tonne simplement de l’ardeur avec laquelle les personnes cherchent √† se b√Ętir un groupe d’amis. C’est comme si leur valeur en tant qu’humain √©tait calcul√©e en proportion du nombre de personnes qu’ils sont capables de rallier en un temps limit√©, comme s’il leur fallait atteindre un certain score social pour m√©riter sa place au sein de l’√©cole/entreprise.

Pourtant, je ne suis pas certain qu’un tel √©lan d’ouverture et de socialisation soit si b√©n√©fique sur le long-terme. Si on cherche √† √™tre ami avec tout le monde d√®s le premier jour, on ne pourra rencontrer par la suite que des d√©ceptions. Et si on montre tout ce qu’on a d’int√©ressant d√®s le d√©but, on perd tout espoir de surprendre et d’intriguer. En somme, en se montrant trop, on se condamne soit-m√™me √† la banalit√© et √† la transparence. On ne pourra que d√©cevoir ou, au mieux, lasser.

Pour ma part, je suis persuad√© que ne pas chercher √† s’int√©grer rapidement √† un groupe cons√©quent est loin d’√™tre une tare. Bien au contraire, en laissant au temps le soin de faire les choses comme il se doit, on ne peut que tisser des relations sinc√®res et permettre √† nos qualit√©s de se faire remarquer progressivement, ce qui les rend d’autant plus pr√©cieuses et marquantes aux yeux des autres.

Finalement, j’en arrive √† une conclusion qui co√Įncide tout √† fait avec ma vision du social d’aujourd’hui. A force de vouloir se mettre en avant en misant sur le tout-social, les hommes modernes se condamnent √† se noyer dans la masse et n’√™tre plus consid√©r√©s en tant qu’individus mais comme membres anonymes d’un groupe qu’on ne remarque que dans son ensemble. En bref, tout n’est que superficialit√© destin√©e √† flatter de mani√®re totalement illusoire un ego auquel on tient plus qu’√† soi-m√™me.

Cependant, ce vaste sujet m√©riterait qu’on s’y penche des ann√©es enti√®res et qu’on r√©dige √† son propos une encyclop√©die document√©e d’une bonne douzaine de volumes! Cet article n’est donc qu’un r√©sum√© succinct de ma vision des choses, qui ne pr√©sente ma philosophie que dans ses grandes lignes. Toutefois, et comme pour chaque article, n’h√©sitez pas √† partager vos r√©flexions en y allant de vos petits commentaires. En plus… √ßa flatte mon ego!

Fable 3 – C’est une r√©volution!18 octobre 2010

Afin de vous faire patienter jusqu’au prochain article qui marquera mon – √©ni√®me – grand retour, je vous propose la derni√®re bande-annonce de Fable 3! Oui, si jamais vous ne l’aviez pas compris, j’attends ce jeu avec la m√™me impatience que l’am√©ricain moyen qui attend son cheeseburger triple-mayonnaise au McDeg.

Je tiens √† noter au passage que je trouve les vid√©os de ce jeu des plus r√©ussies. Ils ont fait de tr√®s belles choses, que ce soit pour celle-ci ou la pr√©c√©dente. A chaque fois, un esprit diff√©rent, mais dans les deux cas, l’√©motion est l√† (en tout cas, moi, j’en chiale)!

Fable 3 – Introduction15 ao√Ľt 2010

Etant donn√© que je suis dans l’incapacit√© totale de mettre convenablement √† jour cette section, je l’ai renomm√©e et la fr√©quence de publication va devenir plus al√©atoire. Cependant, le blog n’est pas mort et je vous promets de beaux articles d√©goulinant de philosophie √† deux sous d√®s que je trouve le temps de les r√©diger!

En attendant, je vous laisse profiter de la magnifique vid√©o d’introduction de Fable III, le jeu que j’attends le plus cette ann√©e! Enjoy!

The craft of war : blind6 juin 2010

Pour cette vid√©o de la semaine, je vous propose un nouveau machinima, bas√© cette fois-ci sur l’univers de World of Warcraft. Et croyez-moi, quand on connait les animations de base du jeu, on comprend vite que le bonhomme a du fournir un travail monstrueux pour aboutir √† ce film tout simplement magique! Bref, si vous aimez les elfettes, les voleurs et les duels acrobatiques, vous allez √™tre combl√©s! (dans le cas contraire, fa√ģtes au moins semblant, pour me faire plaisir)